Evaluation microbiologique et physico-chimique des produits cosmétiques

Contrôle des produits cosmétiques

La DGCCRF, autorité de surveillance du marché des cosmétiques, a publié le 23.06.2017 les résultats de son plan de contrôle 2016 visant l’ensemble des acteurs du secteur cosmétique tout au long de l’année. Les produits concernés sont les produits cosmétiques mis sur le marché national, qu’ils soient fabriqués dans l’Union européenne ou importés de pays tiers.

Bilan:

+ de 8000 produits cosmétiques contrôlés (produits de bain, douche, et soins) dont 700 faisant l’objet d’analyse en laboratoire.

  • 22% des actions contrôlés ont montrées des anomalies
  • 39% des établissements présentaient au moins une anomalie

Sanctions:

  • Retraits volontaires du marché par les sociétés pour dangerosité de leur produit
  • 7 cas d’arrêtés préfectoraux prescrivant le retrait-rappel des produits avant leur destruction

Causes:

Ces résultats mettent en évidence que les obligations documentaires, déclaratives et d’étiquetage sont négligées alors qu’elles sont les éléments clés pour assurer la qualité des cosmétiques et la sécurité des consommateurs. 

Cosmétiques: Réglementation de l'étiquetage

L’article 19 du Règlement Cosmétique Européen définit les règles pour une étiquette cosmétique conforme.

L’étiquetage des cosmétiques est destiné à informer le consommateur sur:

  • la nature du produit
  • sa composition
  • sa fonction et ses précautions d’emploi
  • ses conditions de conservation

Il doit permettre l’identification exacte du produit et de la personne responsable de sa mise sur le marché.

Ces informations contribuent à la traçabilité et à la sécurité d’utilisation du produit cosmétique. Le nombre de non-conformités portant sur ce point demeure important :

  • plus de 500 produits contrôlés sont concernés.

 Bilan:

  • plus de 500 produits contrôlés présentaient un étiquetage non conforme
  • 8 % des produits analysés – toutes catégories confondues – ne mentionnaient pas la présence d’allergènes dans la liste des ingrédients alors qu’ils en contenaient.
  • 15 % des produits prélevés se sont révélés dangereux

Sanctions:

La DGCCRF a prescrit la mise en conformité de l’étiquetage des produits correspondants.

Causes:

  • absence des mentions obligatoires (« à utiliser avant fin », absence du mot « ingrédients », …)
  • absence de l’utilisation de la langue française
  • absence de la liste des ingrédients ou de numéro de lot. 8 % des produits analysés – toutes catégories confondues – ne mentionnaient pas la présence d’allergènes dans la liste des ingrédients alors qu’ils en contenaient.
  • Allégations fausses et clairement trompeuses « sans »
Tests cliniques et dermatologiques

Analyses cosmétiques: microbiologie et chimie

Près de 700 produits cosmétiques ont été contrôlés en laboratoire par des tests physico-chimiques et microbiologiques pour comparer leur composition et vérifier si celle-ci respectait les dispositions réglementaires et était conforme aux informations figurant sur l'étiquetage.

 Bilan:

  • 37% des cosmétiques analysés se sont révélés non conformes
  • 15% des cosmétiques révélés dangereux

Sanctions :

  • Avertissement
  • Saisies et retrait du marché des produits

Causes :

  • Compositions non conformes à l’étiquetage, notamment au niveau des allèrgenes
  • Dépassement des limites réglementaires pour les filtres chimiques des produits solaires
  • Traces de métaux lourds (masques de beauté à l’argile)

L'offre WESSLING pour les cosmétiques:

Nos laboratoires vous proposent les prestations pertinentes en fonction de vos produits et de votre contexte.

Nous établissons un plan analytique au cas par cas et sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos projets.

Votre interlocuteur privilégié en France:

WESSLING International

Pour vos projets à l'échelle Européenne

Contactez nous