Fabrication additive : émissions d’imprimantes 3D

Que ce soit pour les pièces d’outils et de machines, les emballages ou les objets du quotidien - l’utilisation d’imprimantes 3D est aujourd’hui presque incontournable. Malgré ses avantages, la nouvelle technologie soulève la question des 
émissions de particules.

Imprimante 3D en mode opérationnel

En effet, l’impression 3D impliquant des plastiques et des métaux peut provoquer une émission de particules ultra-fines et de composés organiques volatils (COV). Pour obtenir des informations fiables et sûres quant à ces émissions, les experts WESSLING proposent l’analyse de l’air intérieur et conseillent sur la sécurité au travail. Parmi ces prestations, nous pouvons notamment citer l’aménagement de secteurs appropriés pour l’impression 3D.

En savoir plus sur les solutions que nous proposons pour votre branche

Entreprises industrielles

Entreprises industrielles

Bureaux d’étude

Bureaux d’étude

Technique médicale

Technique médicale

Notre gamme de prestations dans la fabrication additive :

  • Émission de particules en suspension dans l’air et de COV
  • Caractérisation physico-chimique des produits en plastique et métal : polluants, stabilité chimique, propreté, etc.
  • Analyse de la sécurité alimentaire des produits
  • Contrôle d’efficacité de systèmes de filtration, le cas échéant certification
  • Conseil relatif à la sécurité au travail et aménagement de secteurs de travail appropriés pour l’impression 3D
  • Protection antidéflagrante en cas d’utilisation de poudres
  • Conformité avec REACH et avec la directive RoHs

Votre contact sur la thématique de la fabrication additive :