En pratique : Essais et validation de performance sur unité de méthanisation

Les acteurs du biogaz le savent : piloter une unité de méthanisation ne s’improvise pas. Une petite modification dans le processus peut entraîner des pertes ou, au contraire, des nettes améliorations de performance. WESSLING a réalisé des tests de performance sur le site d’un client qui profite maintenant d’un retour d’expérience complet sur la qualité de son gaz et des ses équipements. Nous dévoilons quelques éléments de ce projet intéressant.

Robin T'Jampens
Robin T'Jampens, ingénieur chez WESSLING France

“Le client m’a appelé car il n’était pas certain de la bonne performance des outils en place et souhaitait exploiter tout le potentiel des gaz produits. Concrètement, il voulait connaître la qualité des gaz afin de mieux savoir comment les valoriser”, explique Robin T’Jampens, responsable du pôle dédié à la valorisation des déchets chez WESSLING. 

Trois mois plus tard, l’ingénieur de WESSLING se rendait sur le site du client avec le système analytique de pointe nécessaire pour réaliser les mesures adéquates. Une fois sur place, l’exploitant et lui ont identifié plusieurs points de mesure sur la chaîne de production du gaz afin d’en étudier la qualité (CH4, CO2, O2, N2, H2, H2S, CO) et de mesurer les débits de production. Ensuite l’équipe a légèrement adapté l’installation existante afin de respecter au mieux les bonnes pratiques avant de démarrer le projet de tests. 

La détection de fuite de gaz pour optimiser au maximum 

Détection de fuite de gaz sur une unité de méthanisation
La caméra WESSLING détecte les fuites de gaz.

En échangeant avec le client, Robin T’Jampens a rapidement préconisé un audit de fuites de gaz comme autre facteur à prendre en compte : “Lors de nos campagnes de détection de fuites de gaz, en 2019 et 2020, nous avons réalisé à quel point ce risque était présent. Aujourd’hui, nous sommes convaincus qu’il est important de vérifier ce facteur dans un projet d’optimisation de performance. Souvent ce point n’est pas pris en compte ou négligé et le manque à gagner des unités reste alors grand.” En intégrant la détection de fuite à l’aide de la caméra infra-rouge de WESSLING, le projet d’une durée de 15 jours, a permis d'identifier des déviations dans les mesures télémétriques et des réglages de production non optimaux, entraînant une valorisation du CH4 moindre.

Conclusion : un rendement optimisé 

L’intervention de WESSLING a par ailleurs permis d'identifier des améliorations possibles des systèmes d’épuration et de séparation du méthane, le tout afin d’optimiser le rendement global de l’unité de production.  

 

Votre contact pour plus de détails

Robin T'Jampens

Ayez une longueur d'avance sur le coronavirus !

Les tests PCR sur les surfaces sont réalisés pour détecter le coronavirus.

Analyses de l'air et des surfaces pour détecter le coronavirus avant qu'il soit identifié sur les humains.

En savoir plus