Comment réduire les coûts de dépollution des sols ?

Dans le cadre d’un projet de dépollution, un prototype permettant d’étudier la capacité autoépuratoire d’un sol a été développé par notre service R&D. Combiné à une nouvelle approche, le prototype “BIOVENTAIR” permet de réduire les coûts de dépollution. Retour sur les détails du projet. 

Comment réduire les coûts de dépollution des sols ?
Comment améliorer l’efficacité de gestion des friches et mieux comprendre les mécanismes de dégradation ?
Peut-être en misant sur ces capacités épuratoires ? Et en cartographiant plus précisément les parties polluées du site ?
Comment faire pour limiter l’impact environnemental lors de la dépollution ?

Voilà des questions fondamentales que se posaient nos collaborateurs du service R&D en coopération avec un client spécialisé sur le domaine des sites et sols pollués. 

Nous avons développé une nouvelle approche et une solution concrète à ces problématiques.

Procede de dépollution avec et sans BIOVENTAIR
Procede de dépollution avec et sans BIOVENTAIR

Pour ce faire, nos ingénieurs ajoutent une étape au procédé de dépollution classique.

En effet, entre la phase de diagnostic et la phase de dépollution, nous: 

  1. analysons la capacité autoératoire du sol,
  2. cartographions plus finement les zones polluées pour limiter la dépollution aux parties réellement polluées.

Pour ce faire, notre service R&D a développé un prototype mobile, appelé BIOVENTAIR. Cet outil analyse la capacité autoépuratoire d’un sol, le tout sur le site à dépolluer. Son utilisation permet de réduire les frais de transports et le bilan environnemental durant la dépollution. 

Vos avantages et les économies réalisées 

L’utilisation de ce prototype permet de réaliser un diagnostic biologique plus fin, une définition claire des capacités du sol et une bonne image de la stabilité ou de la volatilité des polluants dans le sol. En évitant des démarches superflues et en sélectionnant les techniques de dépollution les plus adaptées, BIOVENTAIR vous permet de réduire jusqu’à 50% le coût total de la dépollution.

BIOVENTAIR - les faits marquants 

  • Pour analyser la capacité autoépuratoire du sol, BIOVENTAIR combine la technique du venting et la simulation microbienne ciblée ;
  • BIOVENTAIR est efficace sur les molécules organiques (HCT, BTEX, PCB, ...) ;
  • L’outil est actuellement testé sur les matrices organochloré et les métaux ;
  • La solution analytique est opérationnelle et se trouve actuellement en phase de développement pour l’utilisation à échelle industrielle (le “scale up”). 
„Vous souhaitez nous confier des tests de biodégradabilité thermique ou chimique ? Consultez-nous ! Nous saurons répondre à vos besoins.“

RDV sur Pollutec à Lyon

Retrouvez-nous du 12 au 15 octobre : Hall 4 (sites et sols pollués), Stand E 167. Echangez avec nous et repartez avec des idées concrètes !

En savoir plus

Ayez une longueur d'avance sur le coronavirus !

Les tests PCR sur les surfaces sont réalisés pour détecter le coronavirus.

Analyses de l'air et des surfaces pour détecter le coronavirus avant qu'il soit identifié sur les humains.

En savoir plus